Je remplace ma cuisine
Je  remplace ma cuisine
Acheter une cuisine : conseils avant d'aller
voir un cuisiniste
Tout le monde le sait (re)faire une cuisine, ça demande de l’investissement : financier ET de temps.
C’est pourquoi il vaut mieux être préparé et connaître quelques astuces avant de se lancer dans la course effrénée à la cuisine parfaite.
  1. determiner son budget
C’est un des points les plus importants de votre cuisine. Comme je le disais la création d’une cuisine est un investissement financier certain, puisqu’il faut compter en général entre 2 000 et 30 000€. La fourchette est large car beaucoup de détails rentrent en ligne de compte !
Prenons par exemple le cas d’une cuisine « pas chère », à petit budget, il y aura forcément des matériaux qui vous seront inaccessibles (le plan de travail en qwartz avec un budget à moins de 10 000€, oubliez !), vous choisirez des meubles moins high tech (genre le meuble poubelle ou le meuble tourniquet, on s’en passera !), vous monterez (peut-être même livrerez) vous-même vos meubles pour éviter une ligne supplémentaire sur la facture (c’est un surcoût important mais qui vous évite bien des déconvenues) et on ne cherchera pas à rajouter des éclairages (spots ou led) ou toutes autres accessoires optionnels.
Bref, vous l’avez compris tout est possible mais il vaut mieux se limiter dès le départ et avoir un budget bien défini.
Attention néanmoins à ne pas négliger la taille de votre cuisine. Une cuisine de 4m² versus une cuisine de plus de 10m², ne demandera pas le même budget !
De même, si vous souhaitez une cuisine avec îlot centrale par exemple. En réalité, plus votre cuisine sera complexe : îlot centrale, de nombreux coins etc. plus elle vous coûtera chère.
Adaptez votre budget à tous ces détails et n’oubliez pas de compter ou non l’électroménager. En effet, tous les cuisinistes vous demanderons si votre budget comprend ou non les électro.
  1. n'hesiter pas a COMPARER
    Il faudra vous armer de patience et ne pas hésiter à aller voir plusieurs cuisinistes !
    Faites au moins 4devis
    chez 4 cuisinistes différents (
    Pourquoi est-ce important ? Tout simplement parce que la qualité des meubles n’est pas la même d’un magasin à l’autre et encore moins le contact client. 
    Une cuisine c’est un sacré budget alors il vaut mieux que votre interlocuteur soit là pour vous épauler et vous conseiller tout au long de la conception de votre cuisine.
    Dans mon cas, plusieurs fois je n’ai pas du tout apprécié le premier contact avec les vendeurs et cela à impacter directement mon envie de travailler avec eux.
    Au final, je suis tombée dans un magasin très à l’écoute du client, de nos envies, de notre budget… qui a su nous aiguiller pendant ces longs mois pour concevoir la cuisine de nos rêves. (et qui sait que j’ai été chiante)
    N’oubliez pas qu’il faut prendre rendez-vous pour pouvoir établir un devis, la conception d’une cuisine ne se fait pas en 10 min !
      3- Un devis chez un cuisiniste n’est pas forcément égal au devis chez un autre
  Si vous souhaitez vraiment comparer parfaitement 4 magasins différents, il faut surtout que l’ensemble des prestations soient identiques. C’est-à-dire même type de plan de travail, même meuble, même mesure. Ce n’est pas parce que les photos en 3D se ressemblent que la prestation est identique et bien souvent on observe la différence de prix en jetant un œil au détail du devis ! N’hésitez pas à détailler chaque ligne de celui-ci c’est très important. Ne serait-ce que pour vérifier que le cuisiniste ne vous a pas rajouter des meubles en trop (ça arrive) ou en moins…
 4) Faites la différence entre des meubles de cuisine montés d’usine et ceux à monter soi-même
Si les meubles IKEA ne sont pas très chers c’est qu’il y a une raison : il faudra les monter vous-même (ou votre poseur)!
Et cela demande du temps et un minimum de connaissance.
N’hésitez donc pas une nouvelle fois à comparer ce type de prestation avec celle d’un cuisiniste qui vous proposera du meuble entièrement monté d’usine. La qualité n’est pas la même et parfois le prix n’est pas beaucoup plus élevé. (Attention cela ne veut pas dire que les meubles IIKEA ne sont pas de bonnes qualités (bien au contraire, ils ont un très bon rapport qualité/prix, parfois meilleur que celui de grande chaine)).

5)- Ne négligez pas la prise de mesure par un professionnel
Votre vendeur vous proposera une fois le devis validé de faire une prise de mesure chez vous afin de vérifier que tout rentre parfaitement. Ne manquez pas ce rendez-vous car parfois on peut avoir de mauvaises surprises par la suite.
Pour vous donne r un exemple, lorsque le poseur est venu faire les mesures, il s’est rendu compte que la plomberie de la cuisine prenait trop de place par rapport au plan de la cuisine que nous avions conçu. Le cuisiniste a du reculér cette cuisine de 14 cm (c’est énorme) et bien sûr cela à impacter des changements (notamment au niveau du plan de travail plus profond que celui prévu initialement)
    1. Réfléchissez avant de refuser la pose de votre cuisine
Une cuisine a un coût, mais la pose à elle toute seule représente une sacré dépense. C’est pour cela que bon nombre de personnes préfèrent faire l’impasse !
Néanmoins réfléchissez-y à deux fois, pour ma part j’ai opté pour la pose, ça m’a couté un bras, mais je ne regrette pas une seconde. Car si on fait le compte, en passant par un professionnel la pose de la cuisine en elle-même a duré quasi 2 jours. 2 JOURS ! Alors je n’imagine même pas si j’avais du moi-même chaque meuble de ma cuisine. C’est sûr que la pose est un des postes de dépense que l’on peut facilement déduire si l’on est bricoleur et peu pressé mais le travail d’un professionnel s’est toujours sympa. Surtout que la pose vous offre aussi une garantie supplémentaire. En cas de problèmes, casses ou autres, il y a des assurances


 
Grand choix de cuisines sur mesure
Je renove ma salle de bains


Réussir sa salle de bain


La salle de bain est une pièce importante dans votre habitation. Elle doit
 
surtout être adaptée à votre mode de vie et au nombre de personnes qui
 
constitue votre famille.
 

Salle de bain : les bonnes questions.

 
La conception d'une salle de bain est un projet qui nécessite un investissement important. Il est donc important de passer du temps sur sa conception afin de définir ces besoins. Pour commencer demandez-vous quels seront les éléments sanitaires constituant votre salle de bains : douche baignoire, WC… Les utilisateurs seront toute la famille, les parents, les amis, auront-ils besoin de faire leur toilette en même temps ? Quel type de chauffage faut-il prévoir ? Quels sont les rangements et accessoires dont vous avez besoin ? Quel sol choisir ? Le style à donner à votre pièce ; classique, contemporains et surtout quel budget vous disposez.
Une fois que vous avez les réponses à ces questions faite un plan de votre projet avec les cotes. Placer vos éléments sanitaires, meubles, prises électriques. Cela permettra de vérifier si tout ce que vous avez prévu rentre dans votre pièce.
 

Salle de bain : les règles à respecter.

 
Il existe des normes électriques à respecter pour votre sécurité. Une bonne ventilation est indispensable. Des distances de confort sont également prévues pour les appareils sanitaires afin de facilite leur utilisation. Par exemple :
La distance minimum devant une douche ou une baignoire pour y rentrer et en sortir est 55 cm. C'est la même devant le lavabo. Il doit y avoir un minimum de 90 cm au sol pour se sécher le corps sans être à l'étroit. Pour la porte un minimum de 20 cm de chaque côté est à prévoir pour ouvrir et fermer sans gêner le passage et d'abimer les meubles. Petite astuce, une porte à galandage vous permettra de gagner de la place.
La superficie influe énormément sur l'agencement de votre salle bain. C'est elle qui définira le nombre d'éléments dans votre salle de bain.








 
 

Choisir entre climatisation monosplit ou multisplit ?

La température figure parmi les principaux facteurs qui conditionnent le confort à l’intérieur d’une pièce. En été comme en hiver, les variations importantes de la température peuvent compromettre le bien-être et c’est la raison pour laquelle on investit dans des systèmes de climatisation.
Avec une climatisation réversible, c’est encore plus simple ! Ce type de climatiseur rassemble les deux fonctions : il est autant capable de climatiser une pièce que de la chauffer. À noter que c’est le seul modèle que l’on peut commercialiser actuellement en Europe comme en France.
Cela dit, la climatisation est un domaine très technique avec beaucoup de jargon, et notamment les mots monosplit et multisplit, qui distinguent deux systèmes de climatisation distincts.
Dans ce dossier, nous allons regarder comment choisir entre climatisation monosplit et multisplit, en observant notamment les différences entre les deux !

Caractéristiques et prix d’une climatisation monosplit.

Un système de climatisation monosplit est doté d’une seule unité extérieure et d’une seule unité intérieure. Il est souvent destiné à un usage en appartement ou dans une seule et unique pièce.
C’est pourquoi on recommande la clim monosplit aux personnes qui désirent ne climatiser que la pièce de vie centrale d’une maison, ou encore une chambre ou un bureau. Mais il s’agit aussi d’une option intéressante pour les personnes souhaitant trouver un chauffage d’appoint pour un logement.
Le climatiseur monosplit peut se fixer de plusieurs manières : sur le mur (pour le modèle mural), au plafond (pour le modèle plafonnier), au milieu du plafond ou semi-encastré (pour le modèle cassette encastrable).
Chacun de ses modèles à ses propres avantages et inconvénients. Toutefois, cela ne relève généralement que de l’esthétique ou du meilleur appareil à installer en fonction des conditions. Dans une pièce standard, les performances restent à peu près les mêmes.
Enfin, en ce qui concerne le prix, celui d’une climatisation monosplit varie en moyenne de 600 à 4500 euros. La différence se trouve au niveau de la puissance, des options proposées et de la performance énergétique
À la différence d’une climatisation monosplit, la climatisation multisplit est constituée d’une unité extérieure et de plusieurs unités intérieures.
Celles-ci peuvent être placées dans différentes pièces afin de toutes les chauffer ou refroidir. On installera donc un système monosplit lorsqu’il y a plusieurs pièces à réguler.
Comme le modèle décrit plus haut, celui-ci peut avoir plusieurs emplacements pour l’unité intérieure. En fonction de vos besoins et de vos goûts, vous pouvez opter pour un modèle à fixer en hauteur sur le mur, un modèle à encastrer dans le plafond ou un modèle fixé tout simplement sur le plafond.
Pour ce qui est du prix, il est tributaire des mêmes critères que pour celui d’un système monosplit. Cependant, le tarif appliqué est plus élevé, car les unités intérieures sont plus nombreuses, et que l’installation est plus longue.
En somme, il faudra compter en moyenne entre 800 à 1 500 euros pour l’unité extérieure et 250 à 850 euros pour chaque unité intérieure.

Climatisation monosplit ou multisplit ?

Si vous n’avez qu’une seule pièce à climatiser, par exemple un bureau, ou la pièce principale d’un magasin, un système monosplit convient parfaitement. Cependant, si vous comptez climatiser plusieurs pièces, il faut obligatoirement vous diriger vers une clim multisplit.
Gardez cependant à l’esprit que les systèmes split sont flexibles. Tant que vous choisissez une unité extérieure assez puissante, vous aurez la possibilité de rajouter des unités intérieures par la suite. C’est la raison pour laquelle il est souvent plus intéressant d’installer un split qu’un monobloc !
 
 
 
 
 
 
 
pub
Grand choix de piscine en kit